La Mort de César, tragédie par Mlle Barbier

Auteur⋅trice

Titre de l'ouvrage selon la page de titre

La Mort de Cesar, Tragedie. Par Madlle Barbier.

Texte du privilège

PRIVILEGE DU ROY.

LOUIS par la grace de Dieu Roi de France & de Navarre : A nos amez & Feaux Conseillers les Gens tenans nos Cours de Parlemens, Maîtres des Requêtes ordinaires de nôtre Hôtel, Grand’Conseil, Prevôt de Paris, Baillis, Senechaux, leurs Lieutenans Civils, & autres nos Justiciers qu’il appartiendra, SALUT. La Damoiselle BARBIER nous ayant fait remonter qu’elle desiereroit faire imprimer & donner au Public un Recüeil des Pieces de Théâtre de sa composition, s’il nous plaisoit de lui accorder nos Lettres sur ce necessaires, Nous lui avons permis & accordé, permettons & accordons par ces Presentes de faire imprimer ledit Recueil des Pieces de Théâtre de sa composition, par tel Imprimeur ou Libraire qu’elle voudra choisir, en telle forme, marge, caracteres, en un ou plusieurs volumes, conjointement ou separément, & autant de fois que bon lui semblera, pendant le temps de dix années consécutives, à compter du jour & datte des Presentes, iceux faire vendre par tout nôtre Royaume ; Faisons défences à tous Libraires, Imprimeurs, & autres personnes d’imprimer, faire imprimer, vendre ni debiter lesdites Pieces de Theâtre, sous quelque pretexte que ce soit, même de correction, augmentation, changement de Titre, impression étrangere, ou autrement, sans le consentement de ladite Exposante, ou de ses ayans cause ; à peine de confiscation des exemplaires contrefaits, de trois mil livres d’amende, & de tous dépens, dommages & interêts : à la charge que l’impression en sera faite en nôtre Royaume, & non ailleurs, en bon papier, & en eaux caracteres, conformément aux Reglemens de la Librairie ; & qu’avant que de les exposer en vente, il en sera mis deux exemplaires dans nôtre Biblioteque publique, un dans celle de nôtre Château du Louvre, & un dans celle de nôtre tres cher & seal Chevalier Chancelier de France le Sieur Phelypeaux, Comte de Pontchartrain, Commandeur de nos Ordres ; le tout à peine de nullité des Presentes : Du contenu desquelles vous mandons & enjoignons de faire joüir l’Exposante ou ses ayans cause, pleinement & paisiblement, sans souffrir qu’il leur soit fait aucune trouble ou empêchement. Voulons que la copie desdites Presentes, qui sera imprimée au commencement ou à la fin desdites Tragedies, soit tenuë pour dûëment signifiée, et qu’aux copies collationnées par l’un des nos amez & seaux Conseillers & Secretaires foy soit ajoûtée comme à l’original. Commandons au premier nôtre Huissier ou Sergent, de faire pour l'execution des Presentes tous actes requis & necessaires, sans autre permission, nonobstant clameur de haro, Charte Normande, & Lettres à ce contraire. CAR tel est nôtre plaisir. DONNE’ à Versailles le quatriéme jour de Février, l’an de grace mil sept cent trois, & de nôtre Regne le soixantiéme. Signé, par le Roy en son Conseil, LE FEBVRE.

Registré sur le Livre de la Communauté des Libraires-Imprimeurs de la Ville de Paris, le huitiéme Février 1703.

                                 Signé TRABOUILLET, Syndic.

Ladite Damoiselle BARBIER a cedé & transporté son droit de Privilege au Sieur RIBOU, Marchand Libraire, pour en joüir suivant l’accord fait entre eux.

Achevé d’imprimer pour la premiere fois en vertu du present Privilege le 7. Decembre 1709.

Ville

Éditeur⋅trice

Date ouvrage

1710

Mention du privilège sur la page de titre

Avec Approbation, & Privilege du Roy.

Format

in-12

Localisation

NA

Approbateur⋅trice

Emplacement fin

Fin

Nombre de pages du privilège

3

Pagination

n.p.

Forme

Intégral

Ornementation

Filet
Lettre de deux points initiale

Caractères

Italiques
Romains

Langue du privilège

Autorité délivrante

Louis Phélypeaux

Règne

Louis XIV

Exposant.e : auteur.trice

Motif de la demande

Désir de faire imprimer

Durée

10 ans

Lieu d'obtention

Date d'obtention du privilège

Secrétaire

Amende

3000 livres

Cession du privilège

Ladite Damoiselle BARBIER a cedé & transporté son droit de Privilege au Sieur RIBOU, Marchand Libraire, pour en joüir suivant l’accord fait entre eux.

Enregistrement sur le livre de la communauté des imprimeurs et libraires de Paris

Achevé d'imprimer